Publicité

Le native advertising, une alternative au banner blindness et adblockers ?

Avec une croissance des différents formats digitaux, l’utilisateur est confronté chaque jour à des publicités en ligne. Il devient plus difficile pour les annonceurs de toucher une audience réceptive. Des phénomènes ou outils rendent ce travail davantage complexe. Comment éviter le phénomène de banner blindness ? Comment toucher les internautes face à l’utilisation des adblockers ? Le native advertising répond à ces problématiques grâce à sa capacité d’immersion dans un contenu éditorial.

  • Banner blindness, un phénomène à ne pas négliger

Avec la montée des publicités en ligne, les internautes sont confrontés tous les jours à de nombreuses publicités et ceux sous tous les formats : display, bannières, pop-up, etc.
Internet et l’usage des publicités en ligne font partie du quotidien des internautes et il devient plus difficile de capter leur attention.
Les bannières situées au même endroit sur différents sites (le plus souvent en haut de la page d’un site internet), il est devenu aujourd’hui facile de les reconnaître.

Exemple de bannière verticale sur Cosmopolitan 

banner blindness

La majorité des internautes ont donc tendance à ignorer naturellement ces formats car ils sont à la recherche de contenus. 

Il s’agit d’un phénomène qui peut être conscient ou inconscient. L’internaute qui aperçoit une bannière en haut de page ou en vertical à droite d’une page sait pertinemment qu’il s’agit d’une publicité et ne portera donc pas son attention dessus. L’œil évitera instinctivement ces emplacements. En effet, le but premier de l’internaute est de trouver du contenu pour répondre à sa problématique, il ne voudra donc pas perdre de temps à regarder une publicité.

  • Une utilisation croissante des bloqueurs de publicités

Les annonceurs doivent également faire face aux adblockers. Les adblockers permettent aux internautes de bloquer les publicités d’un site notamment les publicités pop-up qui sont perçues comme étant très intrusives.

ad-blocker

Selon Statista, 30.10% des Français utiliseraient des adblockers pour ne plus voir de publicités en ligne apparaître sur leur écran.
Malgré des tentatives pour empêcher cela de la part des éditeurs ou autres professionnels du secteur, l’utilisation des adblockers continuent d’augmenter.
Les annonceurs ont dû revoir leur stratégie de publicité digitale dans le choix des formats face à la montée de ces adblockers.

  • Le native advertising, le format efficace pour toucher une audience sur internet

Avec tous ces moyens conscients ou non par l’internaute d’éviter ou bloquer une publicité, le native advertising est une alternative pour répondre à ces problèmes.

Le native advertising apparaît comme le nouveau format web non-intrusif permettant aux annonceurs d’augmenter leur visibilité. Un format intégré présentant différents atouts permettant de ne pas nuire à l’expérience utilisateur sur un site internet.

native advertising

Ce nouveau format natif né avec les réseaux sociaux et Google Ads permet de toucher une audience grâce à une intégration au sein d’un contenu éditorial respectant la charte graphique de l’éditeur.

Le native advertising génère de meilleurs CTR. Selon Bastien Galibert, directeur du pôle advertising de SeLoger, “Les emplacement natif situé entre 2 annonces génèrent un taux de clic 10 fois supérieur aux pavés en colonne de droite” et mise sur ce format pour booster ses performances “70% de nos impressions publicitaires sont aujourd’hui des native ads”.

Le native advertising est aussi apprécié car il s’agit d’un format mobile. La publicité native est donc responsive et peut être adaptée à tous les devices : mobile, tablette et desktop. Un atout à ne pas négliger face à la montée de la consommation sur smartphone.

La publicité native répond aux enjeux des annonceurs concernant le respect de l’utilisateur, la sécurité des marques et l’utilisation croissante du mobile. De plus, elle s’intègre parfaitement au feed des différents supports ce qui permet d’augmenter la visibilité de son message contrairement à d’autres formats traditionnels.