Publicité

COVID19: Impact sur les investissements publicitaires en ligne en 2020

Le marché de la publicité digitale rencontre une baisse des investissements publicitaires suite à la crise du COVID19. Les principaux leviers ont été touchés mais certains formats ont permis d’atténuer l’impact de cette crise grâce à une hausse de leurs dépenses.

Le syndicat des régies internet (SRI) et l’Union Des Entreprises de Conseil et Achat Média (UDECAM) ont publié la 24ème édition de l’Observatoire de l’e-pub. Une étude réalisée par le cabinet Oliver Wyman. Dans cette édition, le SRI nous montre l’impact du COVID19 sur le marché de la publicité digitale, les évolutions de recettes des différents leviers et formats publicitaires.

Les investissements de la publicité digitale en baisse

La publicité en ligne connaît un recul de ses recettes de 8% au premier semestre 2020. Au premier semestre 2020, les investissements publicitaires représentent 2 545 Millions d’euros contre 2 756 Millions d’euros au S1 2019.

investissements publicité digitale

Les principaux leviers ont été impactés par cette crise sanitaire.  Le search a diminué de 9%, le social de 5% et le display de 17%.
Toutefois, les autres leviers comprenant l’affiliation, les comparateurs et l’emailing ont connu une croissance de +4%.

leviers publicitaires digitale

Le display, un levier fortement touché par cette crise sanitaire

Le display non-natif est le levier qui a été le plus touché avec une baisse des recettes concernant ses principaux formats : le classique, la  video et les OPS (opérations spéciales avec dispositif spécialement produit et formats display pour la médiatisation).
Les recettes en display classique ont baissé de 16% au S1 2020. Le display classique comprend les bannières, habillages de site, ancrages natifs haut et milieu de page et modules de recommandation.

publicité display S1 2020

Le native advertising, des recettes stables face au COVID19

Le native advertising, un levier au sein du display qui a maintenu sa croissance et qui a permis d’amoindrir la décroissance du display. Le natif est resté stable avec +2% des investissements publicitaires.

Marché de la publicité digitale blog

Son poids au sein du display est passé de 22% à 27% au premier semestre 2020. Une croissance notamment due au format natif classique dont les recettes ont augmenté de 13% à l’opposé de la vidéo et de l’OPS qui ont subi une diminution des investissements.

Cette étude nous montre que les leviers de la publicité ont été impactés de manière différente. Au premier semestre 2020, le poids de la publicité search, social et display ont diminué au profit des autres leviers (l’affiliation, les comparateurs et l’emailing).
Cependant, le native advertising a connu une croissance stable et a permis de ralentir la décroissance de la publicité display, un levier très impacté par cette crise. Le native advertising est donc un format pour lequel les annonceurs continuent d’investir et la crise a permis de renforcer son poids au sein du display (27% au S1 2020 contre 22% en 2019).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *