Ciblage & AcquisitionPublicité

Comment réussir les visuels de sa campagne native?

Le native advertising est un format populaire dont les recettes ne cessent de croître chaque année. Il s’agit d’une publicité parfaitement intégrée au contenu éditorial de l’éditeur. Ce format est connu pour respecter l’expérience utilisateur, être moins intrusif et plus performant en termes de taux de clic. De plus en plus d’annonceurs mise sur ce format et lance leur campagne native pour toucher une audience qualifiée.

La base de toute campagne de native advertising sont les créatives, c’est-à-dire l’image, le tire et le “call to action”. Mais comment réaliser des visuels natifs efficaces et impactants pour augmenter les performances de sa campagne ?

Voici quelques conseils pour réaliser de bons visuels et lancer votre campagne native :

visuel campagne native advertising
  • Attirer avec une image attractive

Photos ou illustrations ? Le choix du type d’image dépend de votre secteur d’activité et du message que vous voulez faire passer.
Les photographies reflètent la réalité et auront plus d’impact si vous vendez un produit. Pour les marques de produits de beauté ou de vêtements par exemple, les textures seront plus visibles et marquantes sur une photographie que sur une illustration.
Dans d’autres cas, les illustrations sont utiles pour des concepts ou idées qu’il n’est pas possible de réaliser en photographie. L’illustration permet de réaliser des idées plus abstraites en lien avec votre marque ou produit.
Concernant le contenu de l’image, que vous vendiez un produit ou un service, privilégiez des personnages en situation. Les mises en situation permettent à l’internaute de se projeter avec le produit et pousser à l’acte d’achat. On parle aussi de « contextualisation » de l’image qui est très utilisée dans le lifestyle. Cela est particulièrement intéressant pour un produit d’usage quotidien tel que les accessoires, produits cosmétiques ou encore les vêtements.

visuel photo ou illustration
  • Susciter l’intérêt avec un texte simple, pertinent et concis

Après avoir choisi les images adaptées à votre message, il faut également déterminer les meilleurs mots-clés à utiliser pour transmettre le bon message à la bonne cible.
Pour cela, réalisez des titres courts et simples permettant de comprendre l’offre rapidement. Il faut seulement 2 à 3 secondes pour que l’internaute se décide à lire votre message. Ne dépassez pas 70-80 caractères pour votre titre notamment si vous diffusez sur des formats portraits assez courts.
Dans le cas où vous souhaitez mettre en avant une campagne promotionnelle : utilisez des mots-clés connus par les lecteurs comme : “offre promotionnelle”, “réduction”, “soldes” ou “prix réduit”.
Dans le cas contraire, mettez en avant le contenu qui se trouve sur votre site avant de parler de sa marque. Par exemple, en exposant une réponse à une problématique possible de l’internaute. Utilisez des termes tels que “Comment ?”, “Pourquoi?” ou “Découvrez comment ”
Exemple de titre : “Offre promotionnelle : bénéficiez de 10% pour votre première commande.”

En plus d’un titre, il est parfois demandé de choisir une description pour compléter votre titre. Celle-ci doit tenir en une ou deux phrases maximum. Il faut entre 100-200 caractères pour proposer un message qualitatif sans que celui-ci perde l’attention du lecteur. Les internautes ne lisent pas toujours la totalité des descriptions si celle-ci est trop longue, c’est pourquoi il est important de rester concis et pertinent.

  • Call to action : pousser à l’action avec un verbe d’action

Les call to action doivent contenir des verbes d’action pour que l’internaute puisse comprendre immédiatement l’action à effectuer pour continuer sa navigation. Les plus courants sont les verbes d’action suivants : “découvrir”, “acheter”, “en profiter”.
Il est important de penser à adapter le verbe à la conversion. S’il s’agit d’un abonnement, d’un achat ou d’un comparateur, l’action ne sera pas la même. Les verbes respectifs seront donc : s’abonner, acheter ou comparer. Cela permet de comprendre ce qui est attendu sur la landing page et générera davantage de trafic qualifié.
Attention également à la longueur. Celui-ci ne doit pas contenir plus de 3 mots.

 

Maintenant que vous avez toutes les astuces clé pour pousser l’internaute au clic sur votre visuel vers votre landing page, lancez-vous ! Testez plusieurs créatives pour votre campagne native et analysez celles qui génèrent le plus de clics afin d’affiner votre stratégie.

La dernière étape pour une campagne native réussie est sa landing page. Retrouvez notre article pour découvrir comment réaliser une bonne landing page ici.